Fédération transfrontalière du francoprovençal

Depuis 2004, il existe une Fédération transfrontalière du francoprovençal: l’ACA – Fédération Internationale de l’Arpitan.

Elle se donne pour buts la documentation, la socialisation et la revitalisation de l’arpitan (meilleure appellation pour qualifier le « francoprovençal » ) dans l’ensemble de son aire de diffusion (France, Italie et Suisse).

Numériser la documentation afin de la rendre facilement accessible au public, socialiser l’arpitan en rendant cette langue visible dans l’espace public par le biais de différents supports, et enfin le revitaliser par la mise en ligne de méthodes d’apprentissage.

Elle souhaite la rendre visible sur l’espace public, et s’engage à promouvoir l’idée d’une orthographe codifiée qui lui assurera une intercompréhensibilité à l’écrit entre les différents dialectes de la zone linguistique.


federation_arpitan_francoprovencal_francoprovenzaleEn 2005, l’ACA met en ligne la première version de son portail dédié à la langue arpitane: arpitania.ch, qui deviendra très vite arpitania.eu, pour mieux représenter la dimension européenne de l’aire linguistique, car ses membres se situent en France, en Italie et en Suisse. Elle devient ainsi la première Fédération transfrontalière du francoprovençal.

L’association s’est associé en 2007 à l’éditeur bruxellois Casterman pour la publication d’un épisode des Aventures de Tintin avec différentes variantes arpitanes utilisées selon les personnages (savoyard, lyonnais, vaudois, valdôtain).

Arpitania a également édité le 3e roman de l’écrivain valdôtain Floran Corradin, Lo Temps ainsi qu’un imagier fruit du travail de l’artiste savoyard Nicolas Gey. L’ACA a également fait imprimer des t-shirts et des autocollants comportant des phrases ou expressions en patois. En 2010, la région française Rhône-Alpes lance une politique de revalorisation de ses deux langues régionales, à savoir l’arpitan et l’occitan. Grâce à une aide financière accordée à l’ACA, elle permet la réalisation, en 2012 du site d’apprentissage arpitan.com. La même année, Radiô Arpitania (lancée en 2007) reprend  la diffusion de ses émissions depuis le studio de Prilly (canton de Vaud), avec des contributeurs patoisants originaires de l’ensemble du domaine linguistique.

En 2016, la Fédération Internationale de l’Arpitan organise la 37e Fête internationale des patois à Saint-Etienne (Loire) et continue son activité d’éditeur sous le label Arpitania avec notamment la transcription d’un ouvrage du Stéphanois Pierre Duplay.