Harpitanya, la ferveur d’une idée, un documentaire de Christiane Dunoyer

Dans les années 1970, un mouvement socio-culturel appelé “Harpitanya” inquiétait le gouvernement de la région autonome du Val d’Aoste, ancien territoire savoyard devenu italien.

Dans une époque où la politique n’avait pas réussi à sortir de ses schémas régis par la culture bourgeoise et catholique, les Harpitans optaient pour la rupture en s’inscrivant dans la mouvance communiste. Contre l’Etat-Nation et l’élitisme social et culturel, ils appelaient à libérer un territoire appelé Harpitanie, qui correspondait à la partie alpine de l’aire linguistique arpitane: Val d’Aoste, Valais et Savoie. Ils se sont intéressé à tous les aspects de la réalité valdôtaine et sont même allés jusqu’à proposer un modèle linguistique novateur pour le francoprovençal.

Le mouvement est rapidement tombé dans l’oubli. Cependant, quelque chose à subsisté, et c’est pour cette raison que l’anthropologue Christiane Dunoyer s’est penché sur cette période méconnue de l’histoire contemporaine valdôtaine: “Les idées qui sont lancées laissent toujours des petites graines, qui tôt ou tard se transforment en autre chose ou qui sont reprises par quelqu’un, explique-t-elle. Il n’y a pas eu une filiation directe, il n’y a pas eu d’institutions ou des personnes qui aient revendiqué cet héritage d’une manière consciente et officielle. Mais il est certain que cela a contribué à faire évoluer les conscience et à faire en sorte que certaines idées progressent. Il y a par exemple une homonymie entre Harpitania d’il y a quarante ans et un mouvement éminemment culturel qui existe de nos jours. Il rassemble des jeunes gens de Suisse, de Savoie, du Lyonnais, etc. et qui communiquent surtout par le biais des nouvelles technologies et ils portent de l’avant un projet culturel commun”.

Le documentaire, sorti en 2012, est mis gratuitement à disposition sur internet et disponible également en DVD.

Née en 1972, Christiane Dunoyer est anthropologue, directrice du Centre d’études francoprovençales et écrivaine (L’Outrage paru en 2002, et Des dahlias roses, paru en 2010). Elle vit et travaille à Ayas, dans le Val d’Aoste.

Harpitanya, la ferveur d'une idée from La Voix des Allobroges on Vimeo.

Articles liés