La prononciation des noms en -z et -x en Arpitanie

Commune de Monnetier-Mornex, signalisation en français et en arpitan. Photo Dzakye Mounir
Commune de Monnetier-Mornex, signalisation en français et en arpitan. Photo Dzakye Mounir


Dans une grande partie des anciens territoire savoyards, on retrouve ces noms finissant par z ou x: La Sallaz, le Semnoz, Avoriaz, Nendaz… D’où viennent-ils et surtout se prononcent-ils?

En Suisse, personne ne les prononce: Nendaz se dit Nenda, Bex se prononce Bé, Thônex est Thônè et Pont-en-Ogoz est Pont-en-Ogo. Dans les régions annexées par la France, le centralisme parisien et l’hypercorrection de la population fait que de nombreux habitants finissent par prononcer les z comme dans Semnoz, Reyvroz ou Culoz, dont le nom est écorché depuis toujours dans les wagons de la SNCF. « Prochain arrêt culose! » Sans vraiment de logique: la même personne peut prononcer Semnose (Semnoz) et directement derrière dire qu’il va passer par la douane de Moillesule (Moillesulaz).

Lire la suite sur le site de la revue Crieur.ch.

Articles liés