Reconnaissance du francoprovençal/arpitan: voeu déposé au CR Rhône-Alpes

Voeu pour la reconnaissance du francoprovençal/arpitan, région Rhône-Alpes, 2000.

Conseil Régional Rhône-Alpes
Assemblée plénière des 22 et 23 juin 2000.

Questions diverses
Vœu n°031
déposé par Patrice Abeille, Conseiller Régional.

Exposé des motifs:

Le francoprovençal est une langue romane, issue directement du bas-latin avec incorporation de termes celtes, burgondes et pré-indoeuropéens.

Ce nom lui a été donné par le linguiste Ascoli en 1873. Le francoprovençal est aussi appelé arpitan, savoyard ou, localement comme en Val d’Aoste, patois. Cette langue était parlée, de Lyon à Neuchâtel, du Valais à la Bresse, du Dauphiné au Piémont en passant par la Savoie et le Val d’Aoste, par toutes les populations fédérées dans le Duché de Savoie ou vivant à son contact immédiat. C’est la langue de l’hymne national de la République de Genève, « Cé qu’é l’ainô… »

De nombreux linguistes ont étudié et étudient encore cette langue, parlée et écrite de nos jours par environ 80 000 personnes.

Pourtant, le francoprovençal ne bénéficie pas, en France, d’une reconnaissance équivalente à celle de l’occitan, du breton, du basque ou du corse. Il n’apparaît pas toujours dans les listes des langues régionales de France. Les élèves qui suivent des cours de francoprovençal au collège ne se voient proposer aucune filière linguistique au lycée. Dans l’Académie de Grenoble, l’administration leur suggère d’aller apprendre l’occitan dans la Drôme: ce n’est pas la même langue!

La Région Rhône-Alpes a une responsabilité particulière pour faire reconnaître l’existence du francoprovençal, Élément important du patrimoine linguistique Régional. En effet, six de ses huit départements appartiennent exclusivement ou très majoritairement à l’aire francoprovençale.

C’est pourquoi je vous propose d’adopter le voeu suivant.

Texte du voeu:

Le Conseil Régional demande au ministère de l’Education Nationale de reconnaître officiellement l’existence du francoprovençal parmi les langues Régionales pratiquées en France, notamment par la création d’une option au baccalauréat et d’un CAPES spécifique.

Articles liés